FAQ

Vous pataugez un peu dans le monde de la traduction ? Vous avez des questions sur les nouveaux outils de traduction ? Peut-être vous trouverez la réponse dans cette rubrique. Sinon, n’hésitez pas, posez votre question en utilisant le formulaire de contact.

Combien de temps il vous faut pour traduire un flyer de 500 mots ?

Pour traduire un document de 500 mots, il faut compter 2 jours (48 heures) à partir du moment que le feu vert est reçu par le traducteur et que le traducteur puisse commencer de suite. Plusieurs facteurs rentrent en ligne de compte : le planning des contrats en cours, la technicité du document à traduire (doc d’appel pour site de loisirs ou sujet archéologique détaillé), la qualité de la rédaction, la présentation du travail… La fameuse nuit de conseil avant de rendre le travail vaut de l’or dans notre métier !

Pourquoi faire appel à un traducteur plutôt qu’à Google Traduction ?

Google Traduction (ou DeepL ou d’autres outils de traduction en ligne) n’est qu’intéressant comme dictionnaire, et encore… Pour la traduction de contenu, c’est une vraie catastrophe. Google Traduction (GT) traduira votre texte d’abord en anglais et ensuite dans la langue souhaitée. Exemple : laissez-vous bercer par le cliquetis des haubans sur les mâts des bateaux est devenu en néerlandais laat je wiegen door het gerammel van de lijkwaden op de masten van de boten (laissez-vous bercer par le claquement des linceuls sur les mâts des bateaux). Le claquement, ça va encore. Quoique, il faut vraiment aimer tant de vacarme quand on est en vacances. Mais que font ces linceuls sur les mâts ??? Le mot anglais pour hauban est shroud. Le mot pour linceul aussi… Google ne sait pas choisir, donc va pour ce qu’il a sous la main. Autre exemple : Les supports proposés sont l’optimist, … (pour une école de voile), traduit en De voorgestelde ondersteuningen zijn optimistisch (Les soutiens proposés sont optimistes). Ceci ne sont que deux exemples. Les textes traduits par Google débordent de ce genre de perles. Chose qui nuit gravement à la crédibilité de la promotion de votre destination, car vous donnez au visiteur l’impression d’être un moinsvenu et non un bienvenu. Et c’est pour cette raison que Dieu a créé les traducteurs ! Nous, on se met dans la peau de la personne qui va visiter votre ville, site, musée, camping… et nous saurons mettre en valeur votre destination mieux que n’importe quelle traduction automatique !

TAO, c’est quoi ?

TAO = la Traduction Assistée par Ordinateur. Ce sont des logiciels pour traducteurs, qui leur facilitent le travail. Fini les glossaires qui traînent dans un classeur papier ou digital. Fini la recherche éternelle sur le même mot que l’on oublie tout le temps. Fini le souci de la mise en forme que le client souhaite garder afin de s’y retrouver après. La TAO permet de constituer une mémoire de traduction, un lexique et d’autres astuces pour rendre le travail clair et cohérent. On importe le texte à traduire, on travaille avec les deux versions alignées, une fois le travail fini on exporte le fichier, et voilà ! on peut commencer à peaufiner, modeler, corriger, travailler le texte pour obtenir le résultat désiré. La TAO ne remplace pas le traducteur. Le TAO fournit en quelque sorte le brouillon qui permet au traducteur de se concentrer davantage sur la qualité de son travail.

Comment est-ce que je peux faire traduire mon site web, ma brochure et ma carte touristique en plusieurs langues étrangères sans avoir à gérer les différentes traductions ?

C’est simple : faites appel à MOTS ! Une seule interlocutrice pour autant de langues que vous souhaitez. MOTS gère la traduction de vos supports de communication de la préparation du travail pour les différentes traductrices à la dernière relecture avant impression. Vous n’avez que deux signatures à apposer : une sur le devis et une sur le chèque.

Vous dites que vous proposez plusieurs langues. Pourriez-vous être un peu plus explicite ?

A priori, un traducteur traduit vers sa langue maternelle. Moi, je traduis donc du français, de l’anglais ou de l’allemand vers le néerlandais (NL-NL). Dans le néerlandais, on peut distinguer deux groupes : NL-NL et NL-BE. Si votre cible est le marché néerlandais, vous demanderez une traduction NL-NL. Votre document sera apprécié par les deux publics, les Néerlandais (Pays-Bas) et les Flamands (Belgique). Si vous souhaitez cibler le marché flamand, vous demanderez une traduction NL-BE. Comparez le français-français avec le français-canadien et vous comprendrez de suite ce que je veux dire. MOTS propose donc la traduction vers le néerlandais, et par le biais de son réseau de traductrices native speakers également la traduction vers le flamand, l’allemand, l’anglais, l’espagnol, l’italien, le chinois, le japonais… et vers le français si vous avez des textes en allemand ou anglais à faire traduire.



<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :